KAOS

de Samuel Sighicelli et Benjamin de la Fuente

création en septembre 2023 - Strasbourg - festival MUSICA


DESCRIPTIF

KAOS est un concert d’environ 1h20, d’un seul tenant, tenu par le groupe Caravaggio, l’organiste Eva Darracq et un ensemble de cuivres.
Le concert est pensé pour être joué dans une église de moyenne dimension, pourvue d’un orgue et d’équipements de sonorisation.

INSPIRATION

La musique, préparée par Benjamin de la Fuente et Samuel Sighicelli, est le processus de construction d’un état critique, conduisant à l’imprévisible, voire au chaos. L’archétype de la tempête, où l’homme devient insignifiant sous le déchaînement quasi divin des éléments, avec un espoir limité de survie, est un des modèles d’inspiration.

Ce qui nous intéresse est la dérive progressive d’un état installé vers une perte de contrôle, laissant libre cours à la puissance auto-génératrice. Le processus musical consiste alors à mettre en place un système puis à le laisser se dérégler de lui-même, jusqu’à perdre son contrôle, un peu comme si l’on laissait se déployer un larsen sans intervenir.

L’imprévisibilité est sciemment recherchée. Et elle doit dépasser ce que la simple “improvisation” musicale apporte, en mettant véritablement et perceptiblement les musiciens en situation inconnue. Si l’improvisation est un des moyens de conduire le concert, la provocation d’un tel état critique ne s’improvise pas. C’est une partition-carte, faite de règles de jeu et de cheminements individuels et collectifs, soigneusement préparés et éprouvés, qui permettra de conduire à un dérèglement manifeste et les conséquences qui en suivront.

Le concert est en quelque sorte la mise au monde d’un monstre sonore, potentiellement en mesure d’engloutir ceux qui le créé, tel le Léviathan, monstre marin de la Bible, qui se révolte contre son propre Créateur. C’est aussi peut-être une métaphore de la crise de la biosphère causée par le sur-développement de l’humain ces deux derniers siècles.

Dans un tel processus, l’effroi, l’effondrement (collapsus) et l’apocalypse sont évidemment des sous-thèmes. Mais ce n’est pas tant la notion de fin qui nous habite que la lutte sans merci pour la vie dans cette traversée du maelstrom où rôde la mort, pour atteindre un renouveau nécessaire et salutaire.

DISTRIBUTION

Compositions originales de Benjamin de la Fuente et Samuel Sighicelli

Caravaggio
Bruno Chevillon, contrebasse, basse électrique, électronique
Benjamin de la Fuente, violon, guitare électrique, objets, électronique
Éric Échampard, batterie, pad électronique, objets
Samuel Sighicelli, orgue électrique, synthétiseur analogique, sampler

Orgue Eva Darracq

ensemble de cuivres

Production déléguée : MUSICA
Coproduction :

Télécharger DOSSIER ARTISTIQUE

Download ARTISTIC  PROJECT