Sphota, coopérative d’invention musicale, est créée en 2000 à Paris par les compositeurs et improvisateurs Benjamin de la Fuente, Samuel Sighicelli et Benjamin Dupé, réunis par l’expérience de la classe d’Improvisation Générative du Conservatoire National Supérieur de Paris dont ils sont les premiers issus. Jusqu’à 2010 une poignée de musiciens œuvrent collectivement au sein de la coopérative à l’élaboration de spectacles qui dessinent peu à peu un « théâtre polyphonique » où la musique est le vecteur de tous les paramètres scéniques.

Le groupe Caravaggio, branche de Sphota plus « amplifiée » et plus proche des musiques actuelles, naît en 2004 et prendra de l’importance par la suite. Entre 2010 et 2016 l’activité de la coopérative se concentre principalement sur le groupe Caravaggio.

En 2016, Benjamin de la Fuente et Samuel Sighicelli intègrent l’ensemble de leur activité (de compositeur comme de musicien) à la coopérative, décidés à solidifier un engagement pour une création et une transmission ouvertes et ancrées dans le présent, dépassant les barrières esthétiques et institutionnelles qui continuent d’isoler les musiques inventives.

Sphota devient ainsi une structure où se mutualisent production, diffusion, transmission et réflexion et dont la dynamique est insufflée par les projets de B. de la Fuente et S. Sighicelli ainsi que du groupe Caravaggio où les deux compositeurs-musiciens sont réunis auprès du contrebassiste Bruno Chevillon et du batteur Eric Echampard.